Exclusion à l’école de Firminy

Le Collectif assure une veille sur les discriminations sur tout le territoire et notifie ou lance des actions militantes en cas d’exclusion, de maltraitance et tout autre discrimination sur des personnes autistes de l’école à la vie d’adulte.

La semaine du 15 décembre 2018, suite à l’article du Progrès relatant l’exclusion d’une personne autiste (renseignements pris sur le terrain) d’une école primaire, le collectif a appris que c’était la FCPE du 42 qui était en cause et qui poussait pour exclure un enfant malgré la notification MDPH. La notification MDPH spécifiait une AVS et un éducateur et l’Académie de Lyon faisait tout son possible pour assurer les aménagements de cet enfant de 7 ans (qui semblait avoir des comportements agressifs et sexuellement déplacés selon les parents). Il n’y avait aucune raison d’exclure cet enfant sauf en trouvant un prétexte : celui de gestes déplacés alors que plusieurs élèves non handicapés étaient en cause. Un placement en IME menace cet enfant alors que tout est en règle et que radio parking semble être plus forte que les lois de la République.

Le collectif a notifié par lettre la FCPE et l’Académie de Lyon ainsi que la mairie de Firminy. Il semble que cette école a un état de dysfonctionnement par rapport au handicap puisque le même genre d’affaire s’était déroulée l’année dernière.

Si vous avez des informations supplémentaires sur cette école ou des informations confidentielles sur des cas de discriminations ou de maltraitances, vous pouvez nous contacter, votre anonymat sera assuré.

Partagez!
avril 20, 2019

Étiquettes : ,