Nous voulons vivre

La rubrique parole d’autistes donne la voix à toutes les personnes autistes, elle n’engage que leurs auteurs et autrices. Il ne s’agit pas de la ligne de l’association.

Nous vous partageons un article en réédition de Tempête, visitez son blog

Trigger Warnings : validisme, eugénisme, propos cruels et insultants

Description de l’image : une femme blanche et blonde assise sur le bord d’une falaise, elle contemple une rivière éclairée par la lumière du ciel.

Habituellement, je ne m’épanche pas sur ma vie privée, mais cet article m’est venu en tête après une altercation avec une personne neurotypique, qui rappellera de mauvais souvenirs à de nombreuses autres personnes neuro- et psycho-atypiques.

L’altercation en question ?
Une banale discussion durant laquelle j’ai mentionné mon autisme, ce à quoi un des interlocuteurs a cru bon de citer le discours de Jim Sinclair, pour remettre en cause le droit des autistes à réaffirmer leur envie de vivre, leur valeur intrinsèque, leur humanité et leur appartenance au monde. Selon ellui, nous, autistes, ne devrions pas « mal le prendre » lorsqu’on nous dit qu’il faudrait nous guérir, voire nous empêcher de naître.

S’en est suivie une litanie de bons sentiments validistes concernant l’inutilité de vivre une vie semée d’embûches, une vie de différences, une vie « de personne handicapée« . Selon cette personne, neurotypique, blanche, valide, française, la non-existence serait préférable à la façon que nous, autistes, avons d’exister.

Alors, je prends le temps de le réaffirmer, ici et maintenant, en mon nom et en ceux de millions d’autres personnes autistes, neuro- et psycho-atypiques, handicapées, différentes :

Nous voulons vivre

Nous voulons vivre pour voir le soleil se lever et se coucher sur cette Terre qui est aussi la nôtre.

Nous voulons vivre pour le vent dans les feuilles, pour la chaleur de l’été, pour le goût de la neige, pour la musique qui résonne, pour les éclairs qui zèbrent le ciel, pour le bruit du ressac et pour l’odeur des fleurs.

Nous voulons vivre pour apprendre, comprendre, communiquer, observer, découvrir, percevoir.

Nous voulons vivre pour devenir, évoluer, être, changer, rester, se métamorphoser, s’affirmer.

Nous voulons vivre pour écouter, sentir, toucher, entendre, gratter, caresser, goûter, regarder, admirer, apprécier.

Nous voulons vivre pour aimer, tisser des liens, jouer, essayer, se tromper, souffrir, recommencer, être aimé-e, être quitté-e, être suivi-e jusqu’au bout du monde.

Nous voulons vivre pour la beauté, pour l’émerveillement, pour la colère, pour le doute, pour le plaisir, pour la douleur, pour les joies, pour les surprises, pour la tristesse, pour l’amitié, pour le prix de chaque expérience.

Nous voulons vivre pour nos victoires, pour nos défaites, pour nos progrès, pour nos erreurs, pour nos accomplissements, pour nos errances, pour nos rêves.

Nous voulons vivre pour tout simplement naître, exister et mourir; étoiles filantes éphémères éclairant un court instant nos propres ciels nocturnes.

Nous voulons vivre parce que nous sommes humains.

Partagez!
août 3, 2019

Étiquettes : ,