Une analyse intersectionnelle de Hors normes

Un image du film "Hors norme" de Reda Kateb.
Scène de la patinoire de Saint-Ouen avec Reda Kateb, une fille autiste blanche du Silence des Justes et un éducateur noir.

Delphine Montera de Autiste Queer le Docu vous propose une analyse intersectionnelle du film Hors-Normes. Nous vous avions déjà souligné l’aspect validiste de ce film qui se sert des autistes pour mettre en avant le travail des éducateurs résolus à sauver ces autistes « de leur bulle ». Cette analyse critique va plus loin et en profondeur en analysant ce film selon des rapports de genre, de classe et de race. Ce film au final met en avant un langage et des représentations patriarcales, validistes et racistes servant un discours dominant et normatif au mépris des besoins spécifiques des autistes.

Autiste Queer le Docu est un projet documentaire féministe et queer sur l’autisme. Les témoignages sont ouverts pour nourrir la diversité des expériences et points de vue pour ce film.

Description du projet

Page Facebook

Instagram

Vos témoignages par e-mail à :

« Parler d’autisme sévère c’est méconnaitre l’autisme et justifier le dressage de celleux qui entrent dans cette catégorie fantasmée. Pour Nakache et Toledano, il y aurait un «autisme sexy» plus léger et donc, leur film montre un autisme «lourd». Mais lourd pour qui ? Les parents qui n’acceptent pas la différence de leurs enfants en niant leurs besoins spécifiques ? La majorité des personnes qui se posent en modèle et se trouvent heurtées par des fonctionnements différents ? »

Lire ci-dessus ou télécharger ici

Analyseautistequeerdocu_horsnormes

Partagez!