«Vaincre l’Autisme» ou comment raconter n’importe quoi pour escroquer les gens

Nous, autistes, membres du collectif pour la liberté d’expression des personnes autistes, sommes choqués d’apprendre que le prochain congrès de l’association «vaincre l’autisme» se déroulera au Conseil Régional les Hauts de France en octobre prochain. Est-ce pour signifier que les pouvoirs publics soutiennent cette association ?

«Vaincre l’autisme» qui pense que les autistes souffrent, sans évidemment leur demander leur avis ? «Vaincre l’autisme» qui pense, en dépit de toutes les preuves scientifiques, que l’autisme est une maladie; que les autistes sont des gens malades qu’il faudrait soigner et mettre sous traitement sans même leur demander leur avis ? «Vaincre l’autisme», qui se propose comme objectif, rien de moins, que d’éradiquer l’autisme ? Ou plutôt les autistes peut-être ?

Eh bien nous, autistes, avons décidé de ne pas nous laisser faire, et de dénoncer la tenue de ce congrès «international de haut niveau» qui n’a pour but que de ramener des pseudo-spécialistes pour abonder dans le sens de cette association. Rien de bon pour les autistes ne peut sortir d’un tel congrès, si ce n’est encore plus d’exclusion, plus d’incompréhension, et plus d’institutionnalisation dans des conditions maltraitantes !

«Vaincre l’autisme», qui est la suite de l’association «Léa pour Samy», changement de nom effectué après des déboires judiciaires au Maroc, suite à la plainte d’un parent d’enfant autiste pour insultes envers les enfants autistes, et accusant l’association de malversations, de manipulations et de diffamations envers les parents d’enfants autistes.

«Vaincre l’autisme», association déjà épinglée par l’Inspection Générale des Affaires Sociales en 2014, qui a montré une gestion opérationnelle hasardeuse, et une gestion financière opaque, notamment au regard des frais et traitements suspects de son président : http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_DEFINITIF_TOME_1.pdf

Il est aujourd’hui scientifiquement démontré que l’autisme n’est pas une maladie, mais une condition neurologique. Il est par contre toujours aisé, vu la confusion sur le sujet, de le faire croire et de faire croire, dans le but scandaleux de ramener toujours plus de dons, que l’on pourrait en guérir.

Les enfants autistes, tout comme les adultes autistes, attendent d’être aimés et compris pour ce qu’ils sont, et non qu’on cherche de force à les guérir d’une maladie qu’ils n’ont pas. Les familles attendent d’être soutenues et comprises dans leurs difficultés, et non exploitées et escroquées par cette association malveillante.

Non, l’autisme n‘est pas un «problème grave de santé publique» comme le souhaiterait le président de «vaincre l’autisme», l’autisme soulève par contre un défi d’inclusion dans cette société (sociale, scolaire et professionnelle) ainsi qu’une volonté d’accompagnement des familles !

Vous pouvez consulter le dossier complet dévoilant les dérives de cette association sur Dossier Vaincre l’autisme

Partagez!
octobre 18, 2018

Étiquettes : , ,