2 avril : acceptation de l’autisme et rappel aux allié.e.s

Neurodiversité, graffiti, par Roka

Pour le mois de l’autisme, CLE Autistes veut rappeler aux allié.e.s, médias, politiques, professionnels de santé, parents et proches de personnes autistes quelques éléments essentiels, oubliés, invisibilisés. Vous allez entendre des tonnes de témoignages individuels. Comme l’année dernière, cela ne changera pas.

Le mois de l’autisme et la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme le 2 avril concernent d’abord les personnes autistes.

Même si vous êtes dans une situation critique ou non, ce sont d’abord les personnes autistes qui souffrent de cette situation et de leur environnement, surtout en période de confinement. Les personnes autistes sont des expertes de leur vie, leurs voix sont légitimes et bien plus que leurs parents et professionnels de santé.

Les revendications et les voix des personnes autistes ne sont pas celles des parents non autistes forcément. 

Culture autistique

  • On n’éclaire rien en bleu, on ne porte pas de bleu. Cette campagne provient de Autism Speaks, une association américaine eugéniste, validiste et raciste. Leurs discours font du mal au personnes autistes et propagent de la haine et de la peur contre nous. Cette couleur est aussi sexiste. 
  • On ne relaie pas le puzzle capacitiste, déshumanisant les personnes autistes en pièces de puzzle et visant l’éradication par la recherche.
  • Nous choisissons la couleur rouge, rouge ocre ou or. 
  • On ne sensibilise pas à l’autisme en disant que ce n’est pas une maladie mentale, qu’on est “pas fou” ou qu’on est “super intelligents”. Non l’autisme est imbriqué dans de multiples conditions, on défend toutes les personnes neurodivergentes quelles que soient les possibilités. Notre condition est une situation d’oppression, construite socialement par une société inadaptée à nos besoins.

Discours sur l’autisme

  • On évite les articles voulant guérir, améliorer ou soigner l’autisme. Ce sont des articles pathologisants et qui affirment que l’autisme est Le problème; Non, le problème est une société capacitiste et psyvalidiste, inadaptée à nous et qui nie nos besoins de façon constante.
  • On ne relaie pas les articles qui portent uniquement sur la souffrance des parents ayant un enfant autiste avec ou sans troubles psychiatriques. Nous ne sommes pas des fardeaux ou des poids, surtout en période de confinement. C’est le manque de services de proximité, l’exclusion validiste, l’errance diagnostic, le refus de fournir nos besoins de toute sorte, la volonté de nous normaliser, le manque de solutions adaptées à notre qualité de vie qui causent souffrances et incompréhensions vis à vis de nos proches. Dans ce cas vous devez relayer les articles qui abordent ces questions pour pouvoir vraiment aider nos proches. 
  • On ne relaye pas les articles portant uniquement sur des solutions thérapeutiques de toute nature : psychanalyse, biomédicales, méthodes comportementales normalisatrices. On ne relaye pas Vaincre l’Autisme qui est une association dangereuse, qui prône un discours de haine et qui a agressé physiquement des autistes.
  • On évite les termes pathologisants pour parler des personnes autistes, on emploie la terminologie “personne autiste”. Non notre autisme n’est pas une valise qu’on porte, il fait parti intégrante de notre identité et on construit notre identité  via l’autisme sans possibilité de séparation. On bannit “atteint d’autisme”, “pathologie”, “déficit”, “guérir”, “améliorer”, “réduire les symptômes”. 
  • On rend visible des personnes autistes qui n’ont pas la parole : personnes autistes en accueil médico-social, en institutions spécialisés, en ESAT ainsi que des personnes autistes non-oralisantes ou psychiatrisées. De même, on accepte la diversité des personnes autistes sans questionner leur légitimité et on relaie les paroles des personnes autistes queers, racisés, pauvres, femmes etc.
  • On relaie tous les blogs, articles, tweets, sites, vidéos, dessins et visuels des personnes autistes. 
De l’aide, pas de la guérison

Enfin nos revendications politiques sont : 

Une psychiatrie communautaire avec des services dirigés par les personnes concernées. Une abolition des pratiques coercitives. Une médication communautaire si besoin.

Un accès au soin égal et une accessibilité de tous les soins somatiques en prenant en compte notre fonctionnement cognitif, émotionnel et notre perception de la douleur.

Un processus de désinstitutionnalisation pour aller vers la vie autonome : transformation progressive des Hôpitaux de jour et des institutions médico-sociales (foyers, MAS, FAM) vers du soutien et de l’accessibilité  dans la collectivité et la vie de tous les jours (école ,logement, travail, loisirs/culture etc). 

Une acceptation de l’autisme et le respect de toutes nos particularités : l’inclusion de notre fonctionnement dans toute la société, l’abolition du capacitisme et de la  psychophobie.

Formation des professionnels de tout type par les personnes autistes, développement de la pair aidance et du mentorat autiste pour les enfants, parents et adolescents. Fin de la psychanalyse pour l’autisme à l’université. 

Des aides dignes et suffisantes pour les personnes autistes ne pouvant pas travailler.

Réorientation de la recherche vers une recherche participative avec des priorités définis par les concernés. Amélioration de la qualité de vie et développement éventuelle de traitements pour des particularités associés (troubles du sommeil, épilepsie,  maladies chroniques), focus sur l’exclusion sociale des personnes autistes dans tous les domaines de la vie, non-priorisation de la recherche de biomarqueurs de l’autisme et du dépistage génétique prénatal.

Alors allié.e.s, vous savez ce qu’il vous reste à faire!

Ressources pour accepter l’autisme : le guide de Alistair H-Paradoxae

« Mieux comprendre l’autisme : le petit guide pour les frères, soeurs, ami’e’s et camarades de classe des personnes autistes » est un petit livret contenant 6 fiches thématiques qui visent à expliquer l’autisme aux enfants et ados, et leur donne des conseils pour vivre ensemble.

USAGE PERSONNEL UNIQUEMENT, pour un usage pro ou associatif contactez moi :

Achetez le guide

Partagez!
avril 1, 2020

Étiquettes : , ,